Les pèlerins de la rivière St-Jean Chronique de saumons et de saumoniers

de Mari Hill Harpur avec Eileen Regan McCormack

L’auteure et photographe Mari Hill Harpur, arrière-petite-fille de James J. Hill, un magnat du transport ferro­viaire, a grandi en milieu rural dans le Midwest américain, où elle a conduit un tracteur bien avant de prendre le volant d’une voiture. Après avoir obtenu son baccalauréat à l’Université Bishop de Lennoxville, au Québec, en 1971, elle a partagé sa vie professionnelle entre les affaires, la photo­graphie et un intérêt particulier pour la gestion territoriale et les paysages emblématiques. Elle a participé à plus d’une trentaine d’expositions internationales de photographies et son œuvre récente représente de vastes paysages, ainsi que des cerfs dans leur habitat naturel au Minnesota, au Canada et en Nouvelle-Zélande. Mari Hill Harpur a siégé au conseil d’administration du World Forestry Center de 1995 à 2015, et en a assumé la présidence de 2003 à 2006. Avec son mari, elle gère le camp de pêche familial de la rivière Saint-Jean, dans le golfe du Saint-Laurent, depuis plus de vingt-cinq ans.

Pour voir son œuvre photographique :  marihillharpurphotography.com

Salmon fishing on the Lower St. Lawrence. James J. Hill fishing Camp. Sea Winter Salmon

Son cheminement l'a menée autant à travers les salles de conférence que dans les entrepôts des sociétés commerciales qu'elle et son mari, Doug, gèrent depuis plus de quarante ans. Plus de vingt-cinq de ces années ont aussi été consacrées à la gérance du camp de pêche familial. Ils ont mené la transition de la rivière d'un lieu de villégiature à une époque de gestion intégrée des ressources. Il n'est pas surprenant que Mari sente le besoin de raconter l'histoire de cette rivière et comment ses habitants, le saumon de l'Atlantique (Salmo salar) aient survécu les pressions de la modernité. Elle s'est appuyée sur les connaissances de son métier pour illustrer les photos de famille qui, par ailleurs, sont soutenues par la documentation de sa coauteure Eileen McCormack. Ces efforts ont crée un album d'une vision pénétrante et complète. Si ces poissons savaient parler, photographier, chanter et écrire, ce livre serait leur biographie.

Site for the book's original English version : Sea Winter Salmon – Chronicles of the St. John River